Une nouvelle piste d’aéroport est-elle contraire à l’Accord de Paris?

Le 19 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une ONG attaque en justice le projet de créer une troisième piste
Une ONG attaque en justice le projet de créer une troisième piste

Une ONG irlandaise attaque le projet de création d’une piste d’aéroport au nom du non-respect de l’accord conclu à l’issue de la COP 21. 

Les procès climatiques essaiment à vitesse grand V. Après l’emblématique action gagnée en première instance par l’ONG néerlandaise Urgenda contre les Pays-Bas en juin 2015, les recours pleuvent sur tous les continents, et en particulier aux Etats-Unis et en Europe. Dernière en date, l’ONG irlandaise Friends of the irish environment (FIE) attaque son gouvernement, estimant que la construction d’une troisième piste à l’aéroport de Dublin est contraire à l’Accord de Paris. Les émissions de gaz à effet de serre seraient en effet accrues.

Elle bénéficie d’un précédent en sa faveur puisque la création d’une troisième piste à l’aéroport de Vienne a été annulée par un tribunal administratif autrichien en raison de son impact négatif sur le climat. La conclusion de ce nouveau procès pourrait également intéresser les opposants au projet d’aéroport à Notre-dame-des-Landes.

 

Quatre types d’actions climatiques

Aujourd’hui, quatre types d’actions climatiques sont engagés contre les Etats, selon Christel Cournil, maître de conférences à l’université Paris XIII. Il existe les demandes d’annulation de décision ou d’autorisation néfastes au climat comme l’action de Greenpeace contre les permis d’exploitation pétrolière accordés par la Norvège.

C’est dans cette catégorie que se classe l’action de FIE. Deuxième scénario: mettre le gouvernement face à ses responsabilités climatiques, comme l’a fait Urgenda aux Pays-Bas. Troisième solution: démontrer que les effets du réchauffement sont contraires aux droits de l’homme. Quatrième hypothèse: faire reconnaître un statut de réfugié climatique.

 

894 procès

Au total, 894 actions judiciaires ont été recensées à travers le monde par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) au cours des 10 dernières années.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus