Une louve abattue dans le Haut-Verdon

Le 22 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Il ne fait pas bon être loup dans les Alpes provençales. Après la disparition suspecte de deux spécimens [JDLE], une louve a été tuée à Thorame-Basse, dans la vallée du Haut-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence), après un arrêté autorisant un tir de prélèvement, a-t-on appris mercredi 21 septembre auprès de la sous-préfecture de Barcelonnette. Selon la sous-préfecture, il s'agit du premier loup «prélevé» dans les Alpes-de-Haute-Provence depuis le retour de l'espèce en France dans les années 1990.
 
Le canidé est une jeune louve de moins d'un an, a expliqué la sous-préfète Sylvie Espécier. Le dispositif d'affût mis en place comportait une dizaine de personnes, dont des agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), des lieutenants de louveterie et des chasseurs locaux. L'animal a été mortellement blessé par un coup de feu tiré à une cinquantaine de mètres, mardi, aux alentours de 19h30. Le cadavre a été transporté mercredi au laboratoire vétérinaire de Gap pour une expertise, a ajouté Sylvie Espécier.
 
«Sur le secteur retenu par l'arrêté préfectoral, nous avions enregistré beaucoup d'attaques, qui avaient fait un grand nombre de victimes, a-t-elle indiqué. Le tir de prélèvement est l'étape ultime du protocole Loup (...) après le constat de la mise en œuvre et de l'échec avéré de toutes les mesures d'effarouchement et de protection des troupeaux.»
 
Selon la sous-préfète, ce tir de prélèvement permet de faire baisser la pression sur les troupeaux et entre dans le cadre de la gestion de l'espèce. Entre le 1er janvier et le 31 août 2011, 111 attaques imputées au loup ont été recensées par l'Etat dans ce département, faisant 520 victimes. L'an dernier, l'Etat avait recensé 122 attaques pour 310 victimes.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus