Une étude sur l’extension de la REP aux déchets dangereux diffus

Le 20 octobre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Combien coûtera l’extension de la responsabilité élargie du producteur (REP) aux déchets dangereux diffus (DDD)? L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) se penche sur la question dans une étude datée de septembre et publiée lundi 19 octobre.

La question est d’autant plus importante que les producteurs de ces déchets n’ont souvent pas conscience de leur dangerosité, affirme l’étude, et qu’«une partie des DDD n’emprunte toujours pas des filières de gestion appropriées».

Ainsi, une contribution destinée à assurer la collecte et la fin de vie des DDD équivaudrait à 0,4 à 0,5% du prix de vente pour les peintures et phytopharmaceutiques; 6,1 à 6,8% pour les solvants; 20 à 30% pour les acides et bases et fluides de coupe.

En 2007, 178.350 tonnes de DDD ont été produites, à 76% par les artisans, et le reste par les ménages. Les 5 familles de déchets retenues pour l’étude ont représenté 42.050 tonnes en 2007.

Les DDD pâteux (peintures, vernis et colles) représentent 44% du gisement, les solvants 8%, les hydrocarbures 25%, les acides et bases 6%, les réactifs et autres produits dangereux de laboratoire 1%, les produits phytopharmaceutiques 0,5% et les autres DDD (petits déchets chimiques en mélange) 14,5%.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus