Une «class action» sur l’agent orange au Canada

Le 21 septembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le gouvernement fédéral du Canada a annoncé le 12 septembre un plan d'indemnisation de 96 millions dollars canadiens (68 millions d’euros) pour les victimes de l’agent orange et d’autres herbicides employées à la base militaire de Gagetown dans le Nouveau-Brunswick dans les années 1960. Mais selon Presse canadienne, un grand nombre de personnes mécontentes du montant des compensations et de leurs critères d’élligibilité, ont décidé de mener une «class action», c’est-à-dire un recours collectif en justice pour faire reconnaître leurs droits. 4.500 victimes seraient admissibles au programme prévu et recevront chacune 20.000 dollars canadiens (environ 14.200 euros) de compensation. Mais seuls les anciens combattants et citoyens ayant travaillé ou habité dans un périmètre de 5 kilomètres autour de la base militaire entre 1966 et 1967 (période durant laquelle les militaires américains ont testé l’agent orange et d’autres herbicides pour la guerre du Vietnam), et ayant été victimes d’un problème de santé lié à une exposition à l’agent orange parmi 12 définis (dont le cancer de la prostate et le diabète de type 2) auront droit à la compensation.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus