Une carte mondiale des réserves transfrontalières

Le 27 octobre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Unesco publie la première carte mondiale des réserves d'eaux souterraines transfrontalières, accessible sur le site de l'organisation depuis le 22 octobre.

96% de l'eau douce de la planète se trouve dans les aquifères souterrains dont une grande majorité est transfrontalière. Jusqu'à présent, aucun inventaire mondial de ces réserves n'existait.

C'est le Programme hydrologique international (PHI) de l'Unesco, qui participe depuis 2000 à la mise en place d'une base de données sur les eaux souterraines, qui a publié cette carte . Résultat? 273 de ces aquifères partagés par au moins 2 pays ont été recensés, dont 68 sur le continent américain, 38 en Afrique, 65 en Europe orientale, 90 en Europe occidentale et 12 en Asie.

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, on observe un recours croissant à ces bassins souterrains, dont les ressources ne sont pas toutes renouvelables. En Afrique néanmoins, les aquifères, parmi les plus grands au monde, restent largement sous-exploités mais leur exploitation suppose des mécanismes de gestion concertée, souligne l'Unesco.

Le projet de Convention sur les aquifères transfrontaliers, qui sera présenté le 27 octobre par les Nations unies, prévoit justement d'inciter les Etats partageant des aquifères à ne pas causer de dommage aux bassins existants, à coopérer ou encore à prévenir et contrôler la pollution des nappes souterraines.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus