Une avancée dans la dépollution des eaux usées

Le 07 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une avancée dans la dépollution des eaux usées Dans le numéro de Nature du 6 avril, des chercheurs du Génoscope ont présenté le génome de la bactérie Kuenenia stuttgartiensis qu’ils ont séquencé avec les universités de Nimègue (Pays-Bas), de Munich (Allemagne) et de Vienne (Autriche). Selon un communiqué du Génoscope, «Kuenenia stuttgartiensis est le prototype du groupe des bactéries anammox qui oxydent l’ammoniaque en azote en l’absence d'oxygène. Cette particularité fait de ce groupe un acteur majeur dans la régénération de l'azote atmosphérique. Son utilisation pour simplifier, accélérer et abaisser le coût du traitement des eaux usées est à l'essai au niveau industriel.» En effet, l’utilisation d’anammox présenterait des avantages par rapport à la méthode de nitrification/dénitrification: accélération du processus, diminution de la facture énergétique, réduction des boues à éliminer… et donc des coûts du traitement des eaux usées.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus