Un vent fort souffle sur l’éolien mondial

Le 14 septembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La France vient de raccorder son 10.000e MW éolien.
La France vient de raccorder son 10.000e MW éolien.

Au cours du premier semestre, la puissance totale du parc éolien mondial a progressé de 22% par rapport aux 6 premiers mois de 2014.

La croissance de la puissance installée éolienne sera-t-elle à deux chiffres, cette année? Pas impossible, à lire les dernières projections de la WWEA. Dans un communiqué mis en ligne la semaine passée, l’association mondiale de l’énergie éolienne annonce que 21,6 GW de puissance éolienne ont été raccordés aux réseaux au cours du premier semestre: 22% de mieux que durant les six premiers mois de l’année passée[1]. A ce rythme, la puissance du parc mondial pourrait atteindre 428 GW, fin décembre. Soit 9,2% de mieux qu’en 2014.

l'empire chinois

Sans surprise, la Chine fait cavalier seul, avec 10 GW raccordés depuis le mois de janvier (+8,6% de croissance). Les Etats-Unis et l’Allemagne frôlent, tous les deux, les 2 GW installés. Une fois n’est pas coutume, la France entre dans le Top 10, avec 523 MW raccordés (+5,6%). A noter aussi la très bonne performance brésilienne: 838 MW installés en six mois (+14%).

L’Empire du Milieu dispose désormais d’un parc de 124 GW : une capacité supérieure à celle des Etats-Unis et de l’Allemagne réunis.

Si elle ne représente que 4% du volume mondial d’électrons injectés sur les réseaux, la production électrique d’origine éolienne a progressé de près de 6% au cours du semestre, rappelle la WWEA.

10.000 MW français

En France, le Syndicat des énergies renouvelables signale le raccordement du 10.000e MW éolien tricolore. «Le parc éolien français permet désormais d’alimenter en électricité un peu plus de 6 millions de foyers, soit plus que l’équivalent de la population de la région Ile-de-France», poursuit le lobby des renouvelables, dans un communiqué. Ce qui est un peu optimiste. L'an passé, les turbines de l'Hexagone ont produit 16 TWh, soit 3,5% de la consommation nationale d'électrons. Bien en deça de la demande de 6 millions de ménages.



[1] Fin juin 2015, la puissance installée mondiale flirtait avec les 393 GW.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus