Un trafic de voitures lié à la prime à la casse outre-Rhin

Le 28 avril 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un article publié vendredi 20 avril, le journal populaire Bild dénonce un trafic de véhicules -dont les propriétaires ont touché la prime à la casse- qui sont revendus au lieu d’être traités comme les véhicules hors d’usage (VHU) qu’ils sont devenus.

Le journal cite la police judiciaire allemande, qui aurait saisi «ces dernières semaines» 500 véhicules sur le point d’être convoyés illégalement en Afrique au lieu d’être «valorisés». Une accusation dont s’est indignée l’Union fédérale des entreprises de collecte et de recyclage de l’acier (BDSV) dans une lettre ouverte au ministre allemand de l’environnement, Sigmar Gabriel.

Une affaire qui vient décrédibiliser un peu plus l’intérêt environnemental et économique de la prime à la casse. Celle-ci permet aux personnes qui mettent à la casse leur voiture de plus de 9 ans, et en achètent une neuve respectant au moins la norme Euro 4, de toucher une prime de 2.500 euros –contre 1.000 en France. 12 à 13 millions de voitures de plus de 9 ans d’âge circulent en Allemagne. Le coût du dispositif, mis en place jusqu’à la fin de l’année, est évalué à 1,5 milliard d’euros.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus