Un tiers des conifères menacé d’extinction

Le 03 juillet 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Pinus radiata est à la peine.
Le Pinus radiata est à la peine.
DR

Avec les fougères, les conifères comptent parmi les plus anciennes et les plus grandes espèces de notre planète. Et un tiers d’entre eux se meurent. La dernière mise à jour de la liste rouge des espèces menacées établie par l’UICN révèle en effet que 34 % des cèdres, cyprès, sapins et autres conifères sont actuellement menacés d'extinction (soit une augmentation de 4% depuis la dernière évaluation mondiale de 1998). «Les forêts de conifères capturent plus de carbone que tout autre biome, à l'exception des zones humides – trois fois plus que les forêts tempérées et tropicales. Leur valeur économique est immense : les résineux sont utilisés pour la production de bois et de papier, et l'agent anti-cancéreux Taxol® est dérivé de l'écorce de nombreuses espèces d'ifs», énumère l’IUCN, qui attribue cet effondrement à la surexploitation et à l’émergence de parasites.

 

Le pin de Monterey (Pinus radiata) -le pin le plus communément planté du monde, apprécié pour sa croissance rapide et pour sa pulpe- est désormais passé du statut «préoccupation mineure»[1] à «en danger». Il est principalement menacé par des chèvres sauvages et par les attaques d'un agent pathogène invasif, à l’instar d’une trentaine d’autres espèces de conifères. Le cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica) -originaire de l'Atlas algérien et marocain- auparavant classe dans la catégorie «préoccupation mineure», vient de passer dans la case «en danger» en raison de sa surexploitation. Et sa population réduite est menacée par différents parasites, précise l’IUCN.

 

La liste rouge de l’IUCN ne cesse malheureusement de s’enrichir: 4.807 nouvelles espèces y ont été ajoutées cette année. En tout, ce sont 70.294 espèces qui ont été évaluées, dont 20.934 sont menacées d'extinction.

 

 

 


[1] Une catégorie utilisée pour les espèces ne courant qu'un risque d'extinction relativement faible.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus