Un souffle d’air pour Vergnet

Le 17 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De quoi tenir jusqu'à 2014.
De quoi tenir jusqu'à 2014.

Le fabricant français d'éoliennes, qui affronte de graves difficultés financières, a annoncé, lundi 17 septembre, avoir conclu un accord avec ses partenaires financiers et industriels lui permettant de poursuivre son activité, dans une conjoncture toujours aussi difficile. Ces accords, qui doivent encore recevoir l'aval de l'Autorité des marchés financiers (AMF), permettront la mise en place et le maintien de financements pour 17,4 millions d'euros en vue d'assurer la pérennité de l'activité dans un contexte de faible demande et de concurrence accrue, indique Vergnet, dans un communiqué.

Les accords renforceront les fonds propres du groupe et financeront la poursuite de l'activité de la société, spécialisée dans les éoliennes basculantes de petite et de moyenne taille destinées aux zones cycloniques. L’industriel orléanais avait admis fin juillet une situation financière difficile malgré une hausse du chiffre d'affaires de 93% au premier semestre. Après ces opérations, le groupe disposera des moyens de poursuivre son activité et de faire face à une conjoncture toujours difficile en 2013, en attendant de retrouver des perspectives de croissance rentable, notamment dans les DOM-TOM, marché historique du Groupe, à compter de 2014, explique-t-il.

Le Fonds stratégique d'investissement et la société Nass&Wind ont donné le feu vert à l'aménagement d'un emprunt obligataire de mai 2011 pour un montant de 7,2 millions d'euros et pour participer avec le créateur de la société Marc Vergnet à l'émission d'un nouvel emprunt, convertible en actions, d'un montant global de cinq millions d'euros. Les banques, de leur côté, ont accepté une restructuration des concours court terme du groupe. Elles ont également confirmé le maintien d'une ligne de crédit court terme de 2,4 millions pendant 2 ans et d'une autre de 5 millions jusqu'au 30 juin 2014. La société bénéficiera également d'un aménagement des conditions de paiement d'un projet en Ethiopie qui améliorera la position de trésorerie du projet avec un impact favorable de 5 millions d'euros jusqu'au 31 décembre 2016.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus