- 

Un répit pour le sable de la baie de Lannion

Le 13 septembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas de navire sablier avant novembre en baie de Lannion;
Pas de navire sablier avant novembre en baie de Lannion;
Groupe Roullier

La mobilisation des militants et de la ministre de l’environnement a payé

Deux jours après que 4.000 personnes ont manifesté contre l’exploitation du sable coquillier de la baie de Lannion. Un jour après que Ségolène leur a publiquement apporté son soutien. La Compagnie armoricaine de navigation (CAN) jette, provisoirement, l’éponge.

 «La CAN, dans un souci d'apaisement, décide de suspendre ses prélèvements jusqu'au prochain comité de suivi début novembre», indique dans un communiqué l’entreprise, propriété du groupe Roulier.

Inspection ministérielle

Le ministère de l’environnement a diligenté une inspection du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), qui doit examiner dans les prochains jours les conditions de réalisation des deux premières opérations d'extraction réalisées par la CAN. En cas de manquement aux règles fixées par l’arrêté préfectoral, les services de Ségolène Royal se réservent le droit de suspendre l’autorisation de pompage du sable coquillier.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus