Un rapport prône une meilleure prise en charge des victimes de l'amiante

Le 19 novembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La prise en charge des victimes de l'amiante doit être réformée afin de la rendre plus juste et plus efficace, indique le rapport de la mission d'information sur l’amiante de l'Assemblée nationale, présenté mercredi 18 novembre, selon Reuters.

Parmi la vingtaine de propositions du rapport figurent la mise en place d'un suivi médical pour l'ensemble des salariés exposés à des substances cancérogènes, mutagènes et toxiques sur la base de données obligatoirement transmises par les employeurs, une augmentation du montant plancher de l'allocation de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante, et le durcissement des sanctions pour non-respect des règles de sécurité et d'hygiène au travail.

Entre 60.000 et 100.000 décès dus à l’amiante sont attendus dans les 20 à 25 prochaines années selon les données citées dans le rapport, d'après Reuters.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus