Un rapport du WWF accable les Pnaq

Le 18 juin 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Permettre aux industries qui consomment beaucoup d'énergie d'acquérir de grandes quantités de permis d'émission sur le marché international peut nuire au système européen d'échange des quotas d'émission: c'est la conclusion d'un rapport du WWF rendu public mercredi 13 juin. Ce rapport, intitulé «Emission Impossible», analyse les plans nationaux d'allocation des quotas (Pnaq) de 9 des 27 Etats-membres (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal) qui ont été validés par la Commission européenne pour la période 2008-2012.

Le rapport estime qu'entre 88 et 100% des objectifs de réduction d'émissions de ces pays pourraient être atteints en achetant des mécanismes de développement propres (MDP) aux pays extérieurs à l'Union européenne (UE). Autrement dit, cela signifie que la deuxième phase du système européen d'échange des quotas d'émission s'avère d'ores et déjà un échec. En effet, quelle est l'utilité pour ces pays de réduire leurs émissions, s'il est plus intéressant pour eux d'acheter des crédits en dehors de l'Union?




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus