Un projet d’inventaire des sites les plus pollués au monde

Le 26 février 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Créer une base de données répertoriant les sites industriels les plus pollués au monde. Telle est l’ambition de l’institut newyorkais à but non lucratif Blacksmith, selon l’agence de presse Reuters.

L’organisation, dont la base de données sera baptisée «Projet d’inventaire mondial», entend former des chercheurs d’agences locales semi-gouvernementales, d’universités et d’associations à but non lucratif dans plus de 80 pays en développement pour traquer ces sites industriels.

L’inventaire doit aider les gouvernements et organisations internationales à hiérarchiser la dépollution des sites poubelles à fort impact sanitaire –mines de métal abandonnées en Afrique et usines d’armement ou industries chimiques dans les pays d’ex-URSS. Les sites sont aussi légion en Chine et en Inde.

La Commission européenne et la Croix verte suisse ont doté cet inventaire d’1,5 million de dollars (1,18 million d’euros) pour les 18 mois à venir. L’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi), partenaire de l’institut Blacksmith, table sur un inventaire répertoriant entre 1.200 et 2.000 sites dans le monde.

Plutôt que d’engager des poursuites contre les entreprises responsables des pollutions, Blacksmith veut les associer aux riverains pour nettoyer les sites. L’institut compte créer à terme un fonds Pollution et santé de 500 millions $ (394 millions €) pour nettoyer les sites.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus