Un point sur les services publics de l’eau et de l’assainissement

Le 14 avril 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Office international de l’eau (OIEau) et le Meeddat ont co-publié jeudi 2 avril une plaquette consacrée aux services publics d’eau potable et d’assainissement en France.

Elle rappelle que, depuis le XIXe siècle, la gestion de ces services est confiée au plus petit échelon territorial du pays: les communes. Le pays recense donc 29.000 services des eaux: 12.300 pour la distribution d’eau et 16.700 pour l’assainissement. Pour l’eau potable, les trois quarts des communes sont regroupées dans des groupements de communes. Du côté de l’assainissement, l’intercommunalité est moins fréquente: 44% des communes seulement étant regroupées pour assurer ce service.

La plaquette revient aussi sur les différents modes de gestion, assurée directement ou confiée à un opérateur. Ainsi, la distribution de l’eau est principalement assurée en gestion déléguée: 39% des services d’eau potable représentent 72% des usagers desservis en 2007. L’assainissement collectif est aussi «de plus en plus souvent» confié à des opérateurs privés: 24% des services d’assainissement représentent 55% des usagers en 2007, contre 35% en 1997.

Le secteur représente 1% du PIB, pour une facture atteignant 11 milliards d’euros en 2004, soit 177 € par personne et par an.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus