Un plan d’action pour préserver la Baltique

Le 29 novembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Neuf Etats bordant la mer Baltique avaient signé la convention d'Helsinki sur la protection de l'environnement marin de la zone de la mer Baltique en 1974. Allemagne, Danemark, Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie, Pologne, Russie et Suède, ont adopté, le 15 novembre, un plan d'action pour réduire la pollution de cette mer. Selon Helcom, organe chargé de la gestion de la convention, le principal problème environnemental affectant la Baltique est son eutrophisation constante, un phénomène de prolifération d'algues dû à des déversements trop importants d'azote ou encore de phosphore. Par ailleurs, la biodiversité est endommagée par des substances dangereuses et les stocks de poissons diminuent. D'après Helcom, même si des progrès ont été faits, les rejets de phosphore et d'azote doivent encore être réduits respectivement de 42 et 18% pour atteindre l'objectif fixé initialement d'une «eau propre».

Le WWF a récemment lancé un manifeste pour attirer l'attention sur l'état catastrophique de la mer Baltique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus