Un plan d’action pour la biomasse

Le 02 novembre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Bruxelles proposera le 23 novembre un plan d’action pour la biomasse et ses deux principales applications : production d’électricité/chaleur et biocarburants.

Les résultats attendus sont une réduction annuelle d'émissions de gaz à effet de serre de 185 millions de tonnes de CO2 et 500.000 emplois. La biomasse ne couvre actuellement que 4% des besoins énergétiques des Vingt-cinq. Le plan d'action a deux principaux objectifs : plus que doubler l'utilisation de la biomasse dans un futur proche avec les technologies existantes, et préparer l'avènement de nouvelles technologies d'ici 2020. Les services du commissaire européen à l'énergie, Andris Piebalgs, ayant jugé décevants les résultats de la mise en oeuvre de la directive «biocarburants », la Commission européenne proposera sa révision en 2006, fixera des objectifs nationaux dans la perspective d'imposer des quotas obligatoires aux fournisseurs de carburant et établira un système de certification environnementale pour les biocarburants.

Au menu, également en 2006, une directive sur les achats publics de véhicules propres et une communication sur la promotion des biocarburants dans la politique agricole commune. La norme européenne sur le biodiesel (EN 14214) sera modifiée pour élargir l'éventail des huiles comme matière première, et la directive sur la qualité des carburants 98/70 sera amendée pour permettre une plus grande utilisation de l'éthanol dans l'essence et du biodiesel dans le gazole. Les pétroliers devront dûment justifier leurs arguments techniques qui font obstacle à une plus grande incorporation des biocarburants.

Pour ce qui est de la production de chaleur/électricité, Piebalgs veut une proposition législative en 2006 pour encourager l'utilisation des sources renouvelables dans la production de chaleur et de froid. Le futur Plan d'action pour la sylviculture de la Commission en 2006 comprendra des mesures pour encourager la production d'énergie. Les Etats membres seront invités à réduire les taxes sur les combustibles renouvelables, ainsi que la TVA sur le chauffage urbain. Une plateforme technologique de recherche sur les biocarburants sera lancée.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus