Un Plan climat dans les Hauts-de-Seine

Le 10 février 2006 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le département des Hauts-de-Seine a lancé l'élaboration d'un Plan climat territorial le 6 juin 2005 avec pour objectif de diviser les émissions de gaz à effet de serre par 4 d'ici 2010. Le conseil général a déjà mis en œuvre certaines actions.

Le département des Hauts-de-Seine devrait se doter d'un Plan climat territorial avant l'été. Le Conseil du développement durable (C2D) du 92, saisi par le conseil général, devrait donner un avis d'ici à la fin mars sur ce plan et répondre aux questions des élus sur les possibilités de réduire les gaz à effets de serre dans le cadre du Protocole de Kyoto. «Nous voulons plus précisément diviser par les 4 les émissions du département d'ici à 2010», affirme Odile Fourcade, vice-présidente de l'environnement, de la qualité de vie et des circulations douces du conseil général des Hauts-de-Seine. Le C2D, qui rendra également un avis sur le Schéma directeur d'Ile-de-France (Sdrif) fin février, doit s'exprimer sur les moyens de réduction éventuels des gaz à effet de serre et d'amélioration de la qualité de l'air. Ce groupe de travail comprend 48 membres dont des élus, des représentants d'association, d'entreprises ainsi que des experts.

Le C2D a également pour mission de déterminer les activités humaines les plus émettrices, de donner des réponses sur le changement climatique, sur les moyens de s'y adapter, ainsi que sur la façon de limiter ses effets. Le C2D doit surtout trouver des alternatives dans différents domaines comme les transports et les déplacements. «Il faut trouver des solutions viables et cela sans brider l'activité économique pour laquelle les déplacements sont nécessaires. La réflexion ne doit pas omettre le coût et le délai», souligne Odile Fourcade. Autre terrain de réflexion: le logement. Le conseil général souhaite en effet mettre en place des incitations financières pour encourager la construction de logements neufs économes en énergie selon le modèle de haute qualité environnementale (HQE). Le groupe doit aussi réfléchir à la production d'énergies nouvelles, à l'opportunité de garder et de développer des espaces naturels et enfin au moyen de sensibiliser l'ensemble des administrés.

«Le conseil général n'en reste pas à la réflexion, nous avons mis en place plusieurs initiatives, d'autres sont à l'état de projet avancé», explique la vice-présidente. La collectivité locale a déjà intégré dans les marchés publics des critères HQE pour les nouvelles constructions. En ce qui concerne les transports, de nombreux projets de tramway sont en cours, certains pourraient être raccordés à des correspondances déjà existantes. Ainsi le tramway Val de Seine, ouvert depuis près d'une décennie, pourrait être prolongé jusqu'à Porte de Vanves. Il avait déjà rapidement atteint son objectif de 30.000 voyageurs chaque jour, ce qui a permis de doubler ses capacités depuis l'an dernier. Il pourrait être dédoublé et prolongé pour traverser Boulogne et atteindre Meudon. D'autres lignes pourraient s'ouvrir entre Châtillon et Vélizy et entre Seine-Saint-Denis et Nanterre. Des prolongations de métro sont aussi au stade de la réflexion. «Il nous faut hiérarchiser les besoins, mais les projets existent et ils sont orientés vers un seul but: éviter l'utilisation de la voiture», assure Odile Fourcade. Le conseil général réfléchit d'ailleurs à concentrer les activités, les emplois et les logements pour limiter les déplacements. Autre transport alternatif possible pour le département: la voie fluviale. La collectivité locale veut mutualiser les expériences des entreprises dans ce domaine afin d'en sensibiliser davantage.

Elle pourrait également créer des prix du développement durable dans les mois à venir à destination des collectivités locales et des industries innovantes en matière d'environnement afin de les associer aux efforts. Le Plan climat devrait intégrer toutes ces actions.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus