Un pétrolier laisse tomber le pétrole

Le 27 octobre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le démantèlement des grues de déchargement du charbon a déjà commencé.
Le démantèlement des grues de déchargement du charbon a déjà commencé.
Dong Energy

L’énergéticien danois abandonne ses activités pétrolières et gazières pour se lancer dans les renouvelables.

 

C’est une histoire à peine croyable. Voilà des années que Dong partage ses activités entre la production d’hydrocarbures, la production d’électricité à partir de charbon et le développement d’énergies renouvelables. Ce temps est désormais révolu. Mercredi 26 octobre, le pétrolier danois a annoncé officiellement la cession de ses activités pétrolières et gazières, son métier historique depuis une quarantaine d’années. Le produit de la vente devant servir à financer les énergies vertes.

Tripler ses capacités éoliennes

Et ce domaine, Dong n’est pas un amateur. L’ancien partenaire d’EDF dans l’éolien marin a déjà mis en service 1.000 turbines. Et prévoit de porter, en 2020, sa capacité éolienne à 6,5 gigawatts électriques (GWe): le double de celle de 2016. Au début de l’année, la compagnie a engagé la construction de Hornsea Project One, un parc éolien marin qui comptera entre 170 et 180 turbines de 7 mégawatts de puissance unitaire. Le plus gros projet offshore du monde.

S'alignant sur Natixis et Crédit Agricole, Société Générale a annoncé jeudi 27 octobre l’arrêt de ses activités dans le charbon et l’accroissement de son engagement en faveur des énergies renouvelables. BNP Paribas reste la dernière grande banque française à financer les énergies fossiles.

L’histoire n’est pas sans rappeler celle d’E.ON et de RWE. Les deux électriciens allemands ont récemment dissocié leurs activités renouvelables des sources de production d’électricité ‘sales’: fossiles et renouvelables. Un premier pas qui annonce un irrémédiable désengagement de ces dernières. Leur concurrent Vattenfall a cédé, au printemps, ses centrales au charbon allemandes.

Total se lance dans les ENR

En France, Total n’est pas prêt à céder ses activités dans le pétrole et le gaz. Le géant français s’est toutefois restructuré en créant une direction dédiée à l’électricité et aux énergies renouvelables. Une première dans le monde de l’or noir. A terme, cette activité génèrera 20% du chiffre d’affaires du groupe.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus