Un PCB d’origine inconnue à Chicago

Le 30 septembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude (1) américaine met en évidence, pour la première fois, la présence d'un sous-produit de la fabrication de peinture dans l'air de la ville de Chicago (Etats-Unis). Sur 184 échantillons d'air prélevés dans la ville de Chicago entre novembre 2006 et 2007, 91% contenaient des PCB 11, selon cette étude publiée dans Environmental science and technology le 24 septembre.

L'équipe de chercheurs de l'université de l'Iowa, à l'origine de l'étude, a trouvé que la concentration de ce composé de PCB, d'environ 24 picogrammes par mètre cube, est supérieure de 15% aux concentrations des autres PCB dans l'air. Mais elle n'est supérieure que de 0,16% aux mélanges d'Aroclor. Or, ces mélanges de PCB produits par Monsanto dès 1920 ont été interdits de fabrication dans les années 1970. Et depuis, les concentrations de PCB qui y sont liés n'ont cessé de diminuer dans l'air, rappelle l'étude.

Pour l'instant, les chercheurs ne connaissent pas l'origine de ce PCB qui pourrait avoir «d'importants impacts sur les décisions réglementaires à venir».



(1) Discovery of Non-Aroclor PCB (3,3′-Dichlorobiphenyl) in Chicago Air, Envionrmental science and technology, C. Hornbuckle et al., septembre 2008




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus