Un patrimoine souterrain mieux protégé

Le 06 octobre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une convention a été signée le 5 octobre entre le ministère en charge de l’écologie et la Fédération française de spéléologie (FFS). Objectif: mieux protéger le patrimoine souterrain français, composé de grottes, de carrières, de mines ou encore de fortifications, qui abritent une faune et une flore non négligeables.
 
La charte renforce le rôle de la FFS, «qui est un partenaire actif dans la conception de la stratégie nationale de création des aires protégées, notamment via sa participation à l’identification des sites d’intérêt géologique remarquables ne faisant pas encore l’objet d’une protection adaptée», a rappelé Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre en charge de l’écologie.
 
14 engagements ont ainsi été pris par la fédération, comme réaliser des opérations de dépollution, mener des actions de sensibilisation dans les écoles, participer à l’identification des sites vulnérables, ou encore promouvoir des pratiques sportives raisonnées et du matériel respectueux de l’environnement.
 

En termes de biodiversité, l’accord devrait permettre de mieux protéger l’habitat des chauves-souris, mammifères indispensables pour réguler les populations d’insectes qui s’attaquent aux cultures (voir le JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus