Un outil pour comparer la consommation énergétique des communes

Le 05 mars 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A travers cette outil, la Banque des Territoires invitent les collectivités à rencontrer leurs experts des directions régionales pour être rediriger vers des programmes d’aides et de financement.
A travers cette outil, la Banque des Territoires invitent les collectivités à rencontrer leurs experts des directions régionales pour être rediriger vers des programmes d’aides et de financement.

La Banque des Territoires lance la plateforme «Mon Comparateur énergétique». Ce service vise à informer les communes sur leur consommation et les inciter à passer à l’action. Décryptage.

 

Hasard du calendrier. A 10 jours des municipales, la Banque des Territoires, l'un des 5 métiers de la Caisse des Dépôts, propose aux collectivités de jeter un œil sur leur consommation énergétique. Elle lance «Mon Comparateur énegétique». Un outil conçu en partenariat avec l’entreprise Deepki. Ce service compare la consommation énergétique du patrimoine public ou d'un bâtiment d’une commune, avec des municipalités comparables par la taille et le climat. L’objectif est simple: sensibiliser aux enjeux de l’efficacité énergétique et accélérer la mission de rénovation énergétique des bâtiment publics.

Information…

Première étape: établir un diagnostic simple et rapide. «Vous indiquez le nom d’une commune. Vous arrivez ensuite sur une page, qui fournit le nombre d’habitants et le climat. Vous pouvez ensuite tester la consommation du patrimoine complet de la commune ou d’un seul bâtiment», détaille Cécile Bensa, cheffe de projet partenariats innovants à la Banque des Territoires. Pour se faire, il suffit de renseigner la facture annuelle en euros ou en Kilowatt-heure.  

Le résultat est comparé à la consommation moyenne de villes équivalentes. La plateforme indique si la ville se situe dans une tranche basse, moyenne, ou haute. «Donc est-ce que je consomme beaucoup par rapport à d’autres communes. Le fonctionnement est le même pour un bâtiment (les informations sont fournies par typologie de bâtiments : gymnase, école ndlr)», détaille Cécile Bensa.  

… action

Savoir c’est bien, agir c’est mieux. C’est la seconde étape que préconise la plateforme. Ont été ajoutées diverses informations en open data visant à comprendre l’empreinte énergétique de la commune. Ainsi que des conseils et informations afin de réduire la consommation de la collectivité. «Nous expliquons comment réaliser des économies d’énergie sur une piscine par exemple».

Cécile Bensa poursuit, «un lien redirige vers des compléments d’informations, des conseils et informe sur la réglementation». A cela s’ajoute un annuaire de la Smartcity regroupant 250 startups spécialisées.

Pour passer le cap de la réalisation de travaux, la Banque des Territoires invite les collectivités à rencontrer leurs experts des directions régionales pour être rediriger vers des programmes d’aides et de financement. Banque qui pour rappel prévoit une enveloppe de 3 milliards d'euros d'ici à 2022, dans la rénovation des bâtiments publics.