Un nouveau système satellitaire pour traquer la pêche illégale

Le 23 janvier 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Eyes on the seas permet de croiser, en temps réel, de nombreuses données satellitaires
Eyes on the seas permet de croiser, en temps réel, de nombreuses données satellitaires

 

Soutenu par l’ONG Pew, le projet «Eyes on the seas» devrait permettre de lutter de façon efficace contre la pêche pirate. Il est en effet basé sur la technologie développée par la société britannique Satellite Applications Catapult, qui analyse en direct plusieurs bases de données satellitaires et les relie à l’histoire et au pays d’enregistrement du navire. Autant d’informations précieuses pour les autorités de contrôle de la pêche dans le monde.

Eyes on the seas va s’étendre peu à peu à tous les océans. Il va d’abord s’ouvrir sur trois zones: les alentours de l’île de Pâques, dans le sud-est de l’océan Pacifique, un territoire chilien, ainsi que les îles Palaos en Micronésie, ciblés par des projets de réserves marines.

Selon les experts, la pêche illégale représente chaque année 23,5 milliards de dollars (20,8 Md€). Soit environ un poisson sur cinq mis sur le marché. Dans certaines régions, ce résultat grimpe même jusqu’à 40% des prises.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus