Un nouveau scandale de radiothérapie à Toulouse

Le 23 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon les informations du Parisien/Aujourd'hui en France dans son édition de mercredi 23 mai, quelque 145 patients du CHU de Rangueil de Toulouse (Haute-Garonne) ont reçu des doses excessives de rayonnement lors de traitements de radiothérapie. Aucun décès n'a été constaté. Le journal précise que les incidents se sont produits au début de l'année 2007 et que la vie des patients ne semble pas en danger. Le groupe de malades était soigné dans le service de neurochirurgie et «ce sont les cerveaux qui étaient exposés à des doses de rayonnement excessives».

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a réagi dans un communiqué daté du 23 mai  où on peut lire que «cette déclaration d'incident fait suite à la détection par le fabricant d'une anomalie de calibration de l'appareil de traitement». Selon l'ASN,  la dose délivrée aux organes été plus élevée que celle prescrite. Le communiqué précise que «tous les patients ont été invités par courrier à un entretien médical personnalisé afin d'être informés de la dose réelle reçue et des conséquences sur la surveillance ultérieure. Ils feront l'objet d'un suivi spécifique clinique afin de détecter l'apparition éventuelle de complications liées au traitement ».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus