Un nouveau sanctuaire pour les requins

Le 03 octobre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le gouvernement des îles Marshall a créé le plus grand sanctuaire de requins au monde, annonce BBC news le 3 octobre.
 
Avec près de 2 millions de kilomètres carrés d’océan supplémentaires à leur disposition, les requins vont pouvoir nager sans crainte dans un espace aussi grand que l’Indonésie, le Mexique ou l’Arabie saoudite. Après l'archipel de Palau (Pacifique), les Maldives (océan Indien) le Honduras (Amérique centrale), et les Bahamas (océan Atlantique), ce nouveau sanctuaire permet d’offrir une aire de protection totale de 4,6 millions de km².
 
La surpêche est responsable de la disparition de 73 millions de requins chaque année, tués principalement pour leurs ailerons. Malgré un certain nombre de textes pris pour protéger ces grands prédateurs, les scientifiques estiment que 30% des espèces de requins sont aujourd’hui menacés. «Nous avons commencé à éliminer les requins des océans à un rythme jamais vu dans l'histoire de cet animal, longue de 400 millions d'années», selon Matt Rand, chargé du programme de protection des requins au sein de l'association Pew Environment Group (PEG), qui salue la décision des îles Marshall.
 
Dans les espaces sanctuarisés par la loi, le commerce des produits du requin sera banni ainsi que la pêche au squale commerciale, dans toutes les eaux de la république du Pacifique. Si un poisson est pris accidentellement dans les filets des pêcheurs, il devra être immédiatement relâché. Ceux qui oseront contrevenir à ces mesures s’exposent à des amendes qui peuvent aller jusqu’à 232.000 euros. Une trêve pour ces poissons qui ont actuellement mauvaise presse, après plusieurs attaques sanglantes récentes (voir le JDLE).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus