Un navire russe soupçonné de pollution au large de la Bretagne

Le 29 août 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le navire est actuellement soumis à des inspections techniques
Le navire est actuellement soumis à des inspections techniques

Une nappe d’hydrocarbures de faible densité, d’une vingtaine de kilomètres de long et de 50 mètres de large, a été détectée par un avion des douanes de Lann-Bihoué le 28 août, dans le sillon d’un navire russe en provenance de Gdansk (Pologne).

La nappe a été observée à 220 kilomètres au sud-ouest de Penmarch (Finistère), indique la préfecture maritime de l’Atlantique, qui soupçonne le Mikhail Kutuzov, un vraquier russe de 180 m de long, «d’avoir émis une pollution volontaire par hydrocarbures». Le parquet de Brest a aussitôt dérouté le navire qui se dirigeait vers le Maroc et ouvert une enquête afin de déterminer l’origine de la pollution.

Le navire, qui transporte une cargaison de soufre, est arrivé ce 29 août au matin dans le port de Brest. «Les gendarmes maritimes ont entamé les inspections techniques et les auditions mais pour l’heure, nous n’avons toujours pas d’explications», déclare ce jour le procureur de la République de Brest, Bertrand Leclerc. Le parquet du tribunal de grande instance a par ailleurs fixé à 500.000 euros la caution demandée à l’armateur.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus