Un métal rare détecté dans toutes les eaux du globe

Le 04 mai 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’osmium, métal rare utilisé notamment dans les pots catalytiques et les piles à combustible, a été retrouvé à l’état de traces dans les eaux de la planète, selon une étude américaine (1).

L’équipe de Mukul Sharma de l’université de Dartmouth (Etats-Unis) a détecté des traces d’osmium dans tous leurs échantillons d’eaux de pluie et de neige en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Antarctique et dans les eaux de surface de tous les océans du globe. Les quantités variaient entre 0,25 et 23 femtogrammes (10-15 gramme) par gramme d’eau. La source principale de cette pollution serait le raffinage du métal platine qui relargue de l’osmium dans l’atmosphère. Mais le métal peut être émis directement par les pots catalytiques en contenant. Des études récentes suggèrent que ce métal peut se dissoudre dans l’eau et être absorbé par les plantes et les animaux. En revanche, de telles quantités de métal n’auraient aucun effet sur la santé.

«Alors que le plomb a été supprimé des essences dans les années 70 afin de réduire les émissions des véhicules, nous apprenons aujourd’hui que l’utilisation de platine dans les pots catalytiques augmente la pollution. Heureusement, les concentrations d’osmium, à l’inverse de celle du plomb, sont extrêmement faibles et n’affecteraient pas les espèces biologiques», souligne Mukul Sharma.

Cette pollution pourrait toutefois augmenter du fait de la demande croissante en osmium pour la fabrication de produits high-tech. Plus de 200.000 kilos de platine sont actuellement produits chaque année.

(1) «Anthropogenic osmium in rain and snow reveals global-scale atmospheric contamination» Chen C. et al., PNAS (en ligne le 24 avril 2009)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus