Un Life intégré pour les habitats naturels marins en consultation

Le 26 août 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le logo du projet européen Life.
Le logo du projet européen Life.
DR

L’Agence des aires marines protégées met en consultation le pré-rapport qu’elle s’apprête à envoyer à la Commission pour obtenir le financement d’un projet de Life intégré. Son objet: les habitats naturels marins couverts par Natura 2000.

C’est une nouveauté du règlement Life pour la période 2014-2020: les projets dits ‘intégrés’ qui, à une grande échelle territoriale, devront mettre en œuvre des stratégies ou des plans d’action en matière d'eau, de déchets, de la qualité de l'air, la protection de la nature et de climat. L’Agence des aires marines protégées se lance dans le défi, afin d’obtenir le financement pour un projet intégré sur les habitats naturels marins de la directive Habitat, Faune, Flore (DHFF) en réponse à l’appel à projets Life 2016.

Parties prenantes sollicitées

Un pré-rapport, destiné à convaincre la Commission européenne, est donc soumis à consultation, afin d’exposer les contours du projet et tenter d’y faire adhérer le maximum de parties prenantes, pour donner des garanties à la Bruxelles quant à leur intérêt au projet. Date limite de dépôt des commentaires: le 7 septembre 2016.

Développer N2000 en mer

Objectif du projet intégré: accompagner le développement du réseau Natura 2000 en mer, qui est récent, et «dont la mise en œuvre est encore largement incomplète et dont les objectifs sont loin d’être atteints», précise le texte. La connaissance du milieu marin est encore largement lacunaire, ainsi que les effets des activités, ce qui limite leur prise en compte adéquate, estime l’Agence des aires marines protégées. Le projet a été limité à une seule thématique: les habitats. Les sites concernés appartiennent à deux régions géographiques: la région marine Atlantique (98 sites) et la région marine Méditerranée (36 sites). A cela s’ajoute 6 sites Natura 2000 (hors réseau d’AMP) en Méditerranée pour l’habitat 1150, et s’ajouteront les sites en cours de désignation au-delà de la mer territoriale.

Etat favorable en 2040

Un projet intégré s’étale sur une dizaine d’années. Le résultat attendu, espère l’Agence, est une amélioration de l’état de conservation de l’ensemble des habitats en 2025 et un état de conservation favorable de l’ensemble des habitats en 2040.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus