Un Italien sur deux prêt à payer plus cher du courant «propre»

Le 05 mai 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A l’occasion du lancement de sa «caravane du climat », la Legambiente, l’association écologiste italienne, a fait réaliser un sondage par le consultant Lorien Consulting. Une étude sur quelque 1.200 personnes qui démontre que 55,2% des Italiens seraient prêts à payer un peu plus cher leur courant qui est déjà le plus cher d’Europe, si et seulement si on leur prouve qu’il s’agit bien d’un geste bon pour l’environnement. En outre, 15,8% des sondés seraient disposés à changer de fournisseur si on leur propose une telle solution, deuxième choix devant la motivation économique, qui représente 46,2% des personnes. Seuls 6,7% des clients seraient prêts cependant à aller vers un fournisseur qui proposerait un courant produit par des sources alternatives. Néanmoins, ils sont 21,6% à estimer que les ENR constituent bien une réponse «environnementalement acceptable»... Enfin 48,7% des sondés se disent mal informés en la matière.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus