Un incident classé au niveau 2 à La Hague

Le 31 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Sur proposition d’Areva, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a reclassé, le 24 mars, au niveau 2 de l’échelle Ines un incident survenu dans l’usine de La Hague.

Le 19 novembre 2009, un sous-traitant du groupe nucléaire français a été victime d’une contamination au plutonium dans l’atelier moyenne activité uranium de l’installation normande (atelier aujourd’hui à l’arrêt, où l’on séparait le plutonium de l’uranium). Alors qu’il était en train d’intervenir, équipé d’une tenue étanche ventilée, sa main droite a heurté un fil métallique servant à maintenir une étiquette d’identification d’une tuyauterie présente dans la cellule. Le fil métallique a percé ses gants de protection et l’a piqué, ce qui a entraîné une contamination interne. Les résultats des examens complémentaires périodiques pratiqués sur le salarié ont conduit à évaluer la dose engagée sur 50 ans à une valeur comprise entre 20 et 100 millisieverts (mSv). Le calcul de cette dose a été réalisé par les médecins du travail et confirmé par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). A ce jour, aucune pathologie n’a été observée pour ce niveau d’exposition et le reclassement de l’incident au niveau 2 de l’échelle Ines est dû à l’application des critères de l’échelle internationale.

A la suite de cette contamination, l’établissement de La Hague a décidé de suspendre les opérations de dépoussiérage dans le but de redéfinir les conditions de travail des intervenants.

En 2008, sur les 987 incidents recensés dans les installations nucléaires par l’ASN, 876 ont été classés au niveau 0 de l’échelle Ines et 111 au niveau 1.

 

Communiqué ASN :

www.asn.fr/index.php/Haut-de-page/Presse/Actualites-ASN/Usine-de-traitement-des-combustibles-irradies-UP2-400-du-site-de-La-Hague



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus