Un haut-commissaire pour l’ESS

Le 05 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le haut-commissaire pour l'ESS a été créé par un décret publié ce 5 septembre au JO
Le haut-commissaire pour l'ESS a été créé par un décret publié ce 5 septembre au JO

Nicolas Hulot a créé un poste de haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire (ESS) et à l’innovation sociale, selon un décret publié ce 5 septembre au JO.

Quatre missions sont attribuées à ce nouveau poste. Le haut-commissaire devra tout d’abord animer et piloter l’action des différents ministères en matière d’ESS et d’innovation sociale. Il devra ensuite coordonner ces actions avec les autres acteurs: collectivités locales et entreprises. Enfin, il représentera la France au sein des instances européennes et internationales et assurera la promotion des pratiques définies par la loi du 31 juillet 2014 sur l’ESS. Le tout en relation avec la déléguée à l'économie sociale et solidaire Odile Kirchner. Une feuille de route est par ailleurs attendue d'ici à la fin de l'année, ainsi qu'un nouveau schéma d'organisation national et territorial.

Son nom a été connu le 7 septembre, par la publication d'un décret au JO. C'est Christophie Itier, rseponsable du mouvement En Marche dans le Nord, qui assurera la fonction à partir du 18 septembre. Il a également présidé le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves).

 

Une fonction à géométrie variable

Historiquement, le premier secrétariat d’Etat dédié à l’économie sociale a été institué en juillet 1984 sous le gouvernement Fabius. Il avait été attribué à Jean Gatel. Une fonction qui a disparu entre 1986 et 2000, avant d’être attribuée à Guy Hascoet jusqu’en 2002. S’en suivirent 10 années de purgatoire, avant que le sujet fasse l’objet d’un ministère à part entière en mai 2012, confié à Benoît Hamon, puis redevienne un secrétariat d’Etat en juin 2014. Le poste a de nouveau disparu des radars en mai 2017, sous le gouvernement Philippe. L’ESS n’était jusqu’alors qu’une compétence du ministère de la transition écologique et solidaire.

Ce secteur représente 165.000 organisations (entreprises, associations, fondations, mutuelles, coopératives, ect) selon le communiqué du ministère de la transition écologique et solidaire.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus