Un guide européen sur les personnes handicapées

Le 07 décembre 2004 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
handicap3
handicap3

Un guide relatif à la sécurité des personnes handicapées au travail vient d'être publié par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé. Outre un retour sur la législation européenne, il présente les bonnes pratiques à mettre en oeuvre sur les lieux de travail.

L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail vient de faire paraître un guide sur la sécurité et la santé au travail des personnes handicapées afin de promouvoir des emplois de meilleure qualité pour ces salariés. Ce dossier d'informations souligne les droits des personnes handicapées à disposer d'un cadre de travail juste et sûr en application notamment de la législation anti-discrimination définie dans la directive 2000/78/CE du Conseil portant sur un cadre général en faveur de l'égalité de traitement en matière d'emploi et de travail. Les directives 89/391/CEE sur la mise en oeuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs et 89/654/CEE sur les prescriptions minimales de sécurité et de santé pour les lieux de travail sont également applicables aux personnes handicapées.

Cette dernière réglementation oblige les employeurs à adapter les portes, les voies de communication, les escaliers, les lavabos et les postes de travail. Ce guide donne une explication sur la nécessité d'adapter le travail et le lieu de travail aux individus en général et en particulier aux personnes atteintes d'un handicap. 



L'agence rappelle que la santé et la sécurité ne doivent pas servir de prétexte au refus d'embaucher ces travailleurs et que leurs besoins doivent être pris en compte dès la phase de conception des lieux de travail et de planification des tâches.

Une évaluation des risques doit s'effectuer en fonction de leur handicap prenant en compte plusieurs paramètres comme les équipements ou l'environnement au travail. Dans ce dernier cas par exemple, l'employeur doit vérifier l'aménagement des lieux, l'éclairage ou l'accès. Le document propose aussi une liste de vérifications à effectuer sur les conditions de travail des salariés handicapés en matière de signalisation, de communication, d'aménagement des horaires, de formation et d'encadrement, de promotion et de mutation, et enfin des procédures d'urgence.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus