Un GIS pour évaluer l’impact du changement d’affectation des sols

Le 27 novembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La déforestation imputable à la production d'huile de palme réduit l'intérêt de certains agrocarburants.
La déforestation imputable à la production d'huile de palme réduit l'intérêt de certains agrocarburants.
DR

Les groupements d’intérêt scientifique (GIS) se suivent mais ne se ressemblent pas. Après la création de Geodenergies, GIS dédié aux énergies du sous-sol, les entreprises et les instituts de recherche tricolores lancent un groupement dédié aux changements d’affectation des sols (CAS).

Simplement baptisé GIS CAS, il regroupe l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et FranceAgriMer. Son objectif est d’améliorer les bilans environnementaux du changement d’affectation des sols. Ce qui permettra d’affiner l’évaluation de l’empreinte environnementale de la production d’agrocarburants, notamment.

Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), la destruction des tourbières tropicales contribue à l’émission de près de 3 milliards de tonnes équivalent CO2 par an.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus