Un fonds de pension danois désinvestit du pétrole

Le 04 septembre 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Pas rentable, à long terme, estime MP Pension.
Pas rentable, à long terme, estime MP Pension.

 

MP Pension sanctionne ainsi la politique anti climat des Majors pétrolières, ainsi que leur non rentabilité sur le long terme.

 

C’est un petit événement dans le monde de la finance. MP Pension a annoncé, en début de semaine, son intention de vendre ses participations dans les 10 plus gros producteurs de pétrole du monde.

Dans les prochaines semaines, le fonds de pension des fonctionnaires danois va remettre sur le marché ses titres ExxonMobil, BP, Chevron, Total, PetroChina, Shell, Sinopec, Petrobras, Equinor et Rosneft. Les montants en jeu sont faibles : 644 millions de couronnes, soit 86 millions d’euros.

incompatible avec la COP 21

Plus important, en revanche, est l’argumentaire de l’investisseur. «Ce désinvestissement se produit, car l’évaluation que MP Pension a faite de la stratégie à long terme de ces entreprise montre qu’elle est incompatible avec les objectifs climatiques fixés par l’Accord de Paris», indique le fonds dans un communiqué.

Pour l’investisseur scandinave, il ne s’agit pas seulement de contribuer ainsi à la transition énergétique mais à la rentabilité de ses placements. «La consommation de pétrole va baisser à mesure que la transition se fera», souligne Anders Schelde, en charge de la stratégie des investissements de MP Pension.

Une analyse qui est encore loin d’être partagée par la communauté financière. Dans un rapport à paraître, des analystes estiment que les majors pétrolières ont réalisé, l’an passé, 50 milliards de dollars d’investissements incompatibles avec la stabilisation du réchauffement à 2°C.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus