- 

Un faible poids de naissance associé à la pollution de l’air

Le 25 novembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’exposition à la pollution de l’air chez la mère serait bien associée au faible poids du nouveau-né, selon une étude américaine publiée dans Environnemental Research Letters (1).

Lors d’une précédente étude conduite auprès de plus de 358.500 femmes entre 1999 et 2002, Michelle Bell de l’université de Yale et ses collègues avaient identifié un lien entre l’exposition de la femme enceinte aux polluants de l’air (particules fines PM 10 et PM 2,5, monoxyde de carbone, dioxyde d’azote) et le faible poids des nouveau-nés.

Afin d’explorer plus finement cette association, la même équipe a conduit une nouvelle analyse de ses résultats en évaluant le rôle potentiel de l’âge de la mère, du sexe de l’enfant, d’autres polluants et en prenant en compte les naissances prématurées.

D’après leurs résultats, aucun de ces paramètres ne modifie les conclusions de la première étude, ce qui apporte une preuve supplémentaire du lien entre pollution de l’air et faible poids de naissance.

(1) «The relationship between air pollution and low birth weight: effects by mother’s age,
infant sex, co-pollutants, and pre-term births» Environnemental Research Letters, volume 3, n°4 (octobre-décembre 2008)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus