Un dirigeable pour relier pollution de l’air et réchauffement

Le 14 mai 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le dirigeable est partu d'Allemagne le 4 mai
Le dirigeable est partu d'Allemagne le 4 mai

Pendant 5 mois, un zeppelin va survoler l’Europe en compagnie de scientifiques afin de préciser les liens entre la pollution de l’air et le réchauffement, indique le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans un communiqué.

Parti d’Allemagne le 4 mai, le ballon dirigeable va traverser 16 pays, dont la Finlande, la France, l’Italie et les Pays-Bas. L’équipe de ce projet dénommé Pegasos (Pan-European Gas-AeroSOls-climate interaction Study) fera une étape à Lyon du 11 au 13 juillet prochain.

Les données récoltées dans l’atmosphère seront couplées à des mesures effectuées simultanément au sol, ce qui permettra aux experts de quantifier les interactions entre pollution atmosphérique et réchauffement. Autres objectifs de l’opération: perfectionnement des outils numériques de simulation de qualité de l’air et d’évolution climatique, et recommandations pour de futures réglementations européennes.

Coordonné par le professeur Spyros Pandis, de la Fondation grecque pour la recherche et la technologie, Pegasos est financé par la Commission européenne pour la période 2011-2014. Il regroupe 26 instituts de recherche spécialisés sur la qualité de l’air ou le climat, dont 3 laboratoires français: celui de glaciologie et géophysique de l’environnement (CNRS/université Joseph Fourier, Grenoble), le laboratoire Atmosphères, milieux et observation spatiale (CNRS/université Pierre et Marie Curie et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et enfin l’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon I).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus