Un dépôt illégal de mâchefers sanctionné en justice

Le 05 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des mâchefers ont été enfouis à la place de terres inertes
Des mâchefers ont été enfouis à la place de terres inertes

Plusieurs sociétés ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Paris, le 4 juillet, à des amendes allant jusqu’à 200.000 euros, pour des dépôts illégaux de mâchefers en Seine-et-Marne.

 

Au total, 31.000 tonnes de mâchefers, des résidus d’incinération d’ordures ménagères, ont été enfouis illégalement entre août et septembre 2012 sur des terrains agricoles situés à Saint-Cyr-sur-Morin, en Seine-et-Marne. La mairie de cette commune de 1.937 habitants avait seulement autorisé la société Remblais terre route Environnement (RTR) à déposer des terres inertes sans matières polluantes, sur deux parcelles. RTR avait ensuite mis les deux terrains à disposition de la société de transport Vitrans, qui avait elle-même vendu 50.000 tonnes de mâchefers à la Cideme, un centre technique de valorisation des mâchefers.

Dans leur jugement, les magistrats affirment que la Cideme a réalisé une économie considérable, de l’ordre de 3 à 4 millions d’euros, en déversant illégalement ces mâchefers. Elle n’est toutefois condamnée qu’à une amende de 200.000€. Pour sa part, Vitrans devra payer 100.000€ et son directeur d’exploitation 10.000€. Les deux sociétés devront par ailleurs remettre le site en état dans les 6 mois, sous peine de payer une astreinte de 1.000€ par jour. Le procureur avait requis 300.000€ contre Cideme et 100.000€ contre Vitrans. En liquidation, RTR a enfin été condamnée à 50.000€ d’amende pour tromperie. 

 

Partie civile

«Ces 31.000 tonnes de mâchefers représentent ce qui est nécessaire pour la construction du TGV Est», observe Edith Théodose-Poma, maire de Saint-Cyr-sur-Morin, dont la commune s’est portée partie civile.

Le chantier avait été arrêté grâce à l’intervention d’une association locale, l’ADSENE (Association Défense, Santé, Eau, Nature et Environnement). Le dépôt illégal avait été recouvert d’un sarcophage en argile.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus