Un déficit record de la Sécu pour 2009

Le 17 juin 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Face au déficit record de la Sécurité sociale prévu pour 2009 -20,1 milliards d'euros soit le double de 2008- les ministres de la santé et du budget ont annoncé le 15 juin un renforcement du contrôle des arrêts maladie.

Dans son rapport, la commission des comptes de la Sécurité sociale prévoit un déficit de 9,4 milliards € pour la branche maladie, de 7,7 milliards pour la branche vieillesse, de 2,6 milliards pour la branche famille et de 300 millions pour les accidents du travail.

Ce déficit s’expliquerait principalement par l'impact de la crise économique sur les recettes, et non par un dérapage des dépenses. La baisse des recettes est estimée à près de 10 milliards € à cause de la réduction de la masse salariale. Côté dépenses, Roselyne Bachelot et Eric Woerth ont expliqué que le déficit était limité à 400 millions € et qu'il pourrait être annulé grâce à de nouvelles mesures. Ils ont notamment annoncé la mise en place d’actions visant à «juguler la progression des indemnités journalières» [liées aux arrêts maladie], en hausse de 6,7% sur les 4 premiers mois de l'année. Le contrôle des médecins «gros prescripteurs» d’arrêts de travail sera ainsi renforcé. Eric Woerth a également proposé de généraliser la contre-visite de l’employeur, déjà expérimentée dans certains départements. Cette mesure, qui permet de suspendre les indemnités journalières d’un salarié sur l'avis d'un médecin envoyé par l'employeur, est contestée par les médecins et les associations d’usagers. Selon l’assurance maladie, 11% des arrêts de travail de longue durée et 13% de courte durée ne seraient pas liés à l’état de santé.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus