Un deal américano-canadien pour Keystone XL?

Le 09 septembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Obama veut-il vraiment un nouveau pipeline aux Etats-Unis ?
Obama veut-il vraiment un nouveau pipeline aux Etats-Unis ?
DR

C’est un étonnant marché que le Premier ministre canadien a soumis la semaine passée au président des Etats-Unis. Selon CBC News, Stephen Harper a proposé, dans un courrier envoyé à la Maison blanche fin août, un moyen original de réduire l’empreinte carbone de Keystone XL. Le gouvernement canadien serait prêt à durcir les normes environnementales des secteurs des hydrocarbures, pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Porté par TransCanada, le projet prévoit la construction d’un pipeline géant, long de 1.900 kilomètres, devant relier les gisements pétroliers canadiens de l’Alberta aux raffineries du Texas. Une fois opérationnel, l’oléoduc véhiculerait, chaque jour, 830.000 barils d’huile (environ 132 millions de litres), extraite des sables bitumineux.

Très contesté aux Etats-Unis, Keystone XL envenime les relations entre les deux géants d’Amérique du Nord. Ottawa y voit un moyen de valoriser son brut. L’administration Obama y voit un risque politique, peu compatible avec les récentes annonces anti-CO2 de Barack Obama. De source américaine, la Maison blanche n’aurait pas donné suite à la proposition canadienne.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus