Un cargo échoué sur la Grande barrière de corail en Australie

Le 13 avril 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un cargo chinois, échoué sur la Grande barrière de corail en Australie, a causé des dégâts «considérables» sur ce site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, ont indiqué mardi 13 avril des responsables australiens, selon l’AFP.

Le Shen Neng 1, échoué le 3 avril au large de l'Etat du Queensland, renfloué et remorqué lundi 12 avril, aurait détruit la barrière sur près de 3 km de long et 250 m de large. «Ce sont les dommages les plus graves infligés par un navire que nous ayons pu constater sur la Grande barrière de corail», selon un  scientifique en charge de la réserve marine. Mais la préoccupation majeure serait liée à la peinture anti-fooling toxique de la coque du cargo, qui transportait 68.000 tonnes de charbon, largement répandue sur le récif, qui serait en train de tuer les coraux.

Le Premier ministre australien a estimé «absolument scandaleux» que le cargo ait pu s'échouer après avoir emprunté une route jugée illégale.  Le navire s'était écarté de plus de quinze milles marins (27 kilomètres) du tracé prévu, avant de s'échouer à 70 kilomètres au large des côtes. Sydney va engager des poursuites afin d'obtenir des dédommagements. La Grande barrière de corail qui s'étend sur plus de 2.000 km est un site d’un haut intérêt scientifique qui recèle une biodiversité marine exceptionnelle et abrite des espèces menacées d’extinction.

D’après un article de The Australian daté du 14 avril, le gouvernement fédéral envisagerait d’étendre le système de traçabilité des navires déjà utilisé dans la partie Nord de la Grande barrière, dans la zone de l’accident.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus