Un cancérogène dans des bouteilles d’eau aux Etats-Unis

Le 01 septembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Début août, une entreprise américaine nommée Wegman a volontairement rappelé des bouteilles d’eau qu’elle avait commercialisées car elles contenaient des teneurs en bromate supérieures à la réglementation américaine (10 parties par milliard). Puis fin août, c’est au tour de la société Weis market de rapatrier des bonbonnes d’un gallon (3,785 litres), également contaminées par du bromate, un sous-produit de certains procédés désinfectants reconnu comme cancérogène. Depuis, des avocats menacent les producteurs de boissons de poursuites judiciaires si des affaires similaires apparaissaient. Car Wegman soupçonne l’un de ses fournisseurs, qui travaille avec d’autres clients, d’être à l’origine de la pollution. L’Association internationale des eaux en bouteille (IBWA) a tenté de calmer la situation en rappelant, dans un communiqué, que le dispositif mis en place pour éviter toute contamination des consommateurs avait bien fonctionné. «Les consommateurs peuvent rester confiants», assure l’IBWA qui s’inquiète des proportions financières que pourrait prendre l’affaire si une «class action» était lancée.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus