Un baromètre de la biodiversité?

Le 09 avril 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Quelque peu masquée par les suites de Copenhague ou de la crise financière, l’année internationale de la biodiversité a bien du mal à exister. Elle vient d’être ranimée par un quintet d’universitaires. Dans un article publié le 7 avril dans Science, les chercheurs plaident pour la création d’une base de données qui faciliterait l’établissement d’un bilan de santé des espèces vivantes. Ce «baromètre de la biodiversité» recenserait 160.000 espèces de mammifères, de poissons, d’oiseaux, de plantes et de champignons, choisies pour leur représentativité écologique. Remise à jour tous les 5 ans, cette encyclopédie serait plus riche que la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui ne recense que 47.000 espèces en voie d’extinction. Selon ses promoteurs, la mise en place d’un tel dispositif nécessiterait 60 millions de dollars d’investissement (44,76 millions d’euros). La principale difficulté du projet ne sera pas de rassembler cette manne mais de déterminer les espèces à suivre. Selon les dernières estimations de l’UICN, la planète compte 1,9 million d’espèces connues. Mais leur nombre véritable pourrait être 10 fois supérieur.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus