Un agriculteur aurait utilisé de l’eau d’une mine désaffectée

Le 29 août 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
«Cette affaire est grave sur le plan du principe, mais maîtrisée sur le plan écologique car la chaîne de prévention a fonctionné». Cité dans une dépêche de l’AFP datant du 25 août, Martin Gaeger, secrétaire général de la préfecture de la Sarthe, se veut rassurant après qu’un agriculteur a été surpris, mi-août, en train d’utiliser l’eau d’une mine d’or désaffectée pour irriguer ses champs. Le groupe Total, qui a exploité le site de Rouez-en-Champagne jusqu’en 1996 et qui se doit de l’entretenir sous le contrôle de la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (Drire), a porté plainte. «Il n’y a pas de risque de contamination de la chaîne alimentaire», a indiqué Martin Gaeger. Selon la préfecture, le cyanure et l’arsenic qu’employait l’exploitant de la mine n’ont pas été retrouvés dans les analyses d’eau. Mais la Direction régionale de l’agriculture et de la forêt (Draf) y a détecté des taux de sels de métaux et d’acidité inhabituels. En attendant, une enquête préliminaire a été ouverte pour savoir depuis quand l’agriculteur se servait de cette eau. Il risque également de payer une très forte amende.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus