UE: Procédure commune pour les colorants illégaux

Le 16 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Para Red
Para Red
Le 10 mai, la Commission européenne et l'Autorité européenne de la sécurité des aliments (Aesa) ont décidé de mettre en place une approche commune concernant les colorants alimentaires. La Grande-Bretagne (le coordinateur), l'Espagne, la France et les Pays-Bas ont décidé du développement commun de méthodes analytiques pour le para red et les colorants similaires. Cette décision fait suite à deux affaires de contamination de produits alimentaires par des colorants cancérigènes. Mi-février, la Grande-Bretagne a détecté du sudan 1, substance classée cancérogène de classe 3, dans plus de 400 aliments vendus dans les supermarchés. La France a été aussi touchée. Selon la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), «l'opérateur français destinataire des lots contenant du sudan a effectué le retrait des produits et a procédé à leur destruction.» Toujours outre-Manche, un autre colorant illégal, le para red, a été retrouvé dans 69 produits. La substance chimique proviendrait d'Espagne. En attendant que les laboratoires des quatre pays proposent une méthodologie harmonisée, les Etats membres ont décidé que la limite de détection des colorants illégaux similaires au sudan 1 serait de 0,5 à 1 milligramme par kilogramme de préparation alimentaire. De plus, l'Aesa a été chargée de réaliser une revue des données toxicologiques disponibles sur le Para red.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus