UE: des taxes sur les rejets de CO2 des autos trop diverses

Le 28 mars 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
14 Etats membres de l’Union européenne ont désormais introduit un système de taxe carbone sur les véhicules particuliers, selon l’Association européenne des constructeurs automobiles (Acea). Depuis 15 mois, Espagne, Finlande, France et Irlande sont les derniers pays à avoir créé ce type de taxe. Côté «nouveaux» Etats membres, seule Chypre taxe les émissions de CO2 de ses voitures. Le Danemark, les Pays-Bas, et le Portugal, déjà dotés d’un tel système, y ont apporté des changements «significatifs», selon l’enquête de l’Acea.
Bien qu’il se félicite de l’existence de ces systèmes, Ivan Hodac, secrétaire général de cette organisation européenne de l’industrie automobile, en regrette «la fragmentation, qui nuit au marché intérieur».

Alors qu’en Italie, le bonus à l’achat d’un véhicule «propre» est unique, il varie selon les émissions de CO2 au Royaume-Uni et en France. Ces deux pays, ainsi que le Luxembourg, n’utilisent que ce critère pour taxer le véhicule, quand d’autres Etats membres incluent le prix et la capacité du véhicule.

L’Acea plaide pour une taxe européenne harmonisée, proportionnelle aux émissions de CO2 et ayant le même montant par gramme de CO2.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus