UE: 188 millions contre les maladies animales

Le 20 octobre 2004 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne octroie 188 millions d'euros pour 2005 aux programmes de lutte contre les maladies animales ayant des répercussions sur la santé humaine. La priorité: l'éradication des encéphalopathies spongiformes transmissibles.

La Commission européenne a approuvé une dotation de 188 millions d'euros pour 2005 afin de lutter contre les maladies animales qui ont des conséquences sur la santé humaine. Cette dotation est en hausse de 41 millions d'euros par rapport à 2004. Plus de la moitié de cette somme est dédiée à la surveillance et à l'éradication des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST). Ainsi 98 millions d'euros sont consacrés à lutter contre la maladie de la vache folle. L'Union européenne cofinance les programmes de suppression de cette épizootie et les tests de dépistage. Ces tests sont obligatoires pour tous les bovins de plus de 30 mois destinés à la consommation humaine, pour les vaches mortes et celles qui présentent des doutes. Près de 33 millions d'euros doivent financer l'éradication de la tremblante du mouton. Les troupeaux infectés sont obligatoirement abattus et analysés. L'Union européenne participe également financièrement aux programmes de résistance aux EST chez les ovins.

Dans les autres maladies animales présentant des risques pour la santé humaine, la Commission a décidé d'accentuer la lutte contre les zoonoses, maladies transmissibles à l'homme, en particulier par l'alimentation, comme la salmonellose. 10 de ces pathologies ont fait l'objet de 82 programmes dans les pays membres. La Commission a décidé de leur octroyer 55 millions d'euros. Parmi les zoonoses, plus de 34 millions sont destinées à la lutte contre la brucellose, à l'origine de la fièvre de Malte chez les êtres humains. 14 millions d'euros sont affectés à la brucellose ovine et caprine et le reste aux bovins. Dernière préoccupation: la lutte contre la rage. Cette infection mortelle du système nerveux doit bénéficier plus de quatre millions d'euros.

En marge de cette enveloppe pour la lutte contre les maladies animales, la Commission a adopté une contribution financière de plus de 2,2 millions d'euros pour la protection contre la salmonellose dans huit Etats.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus