Trump s’engage enfin pour le climat

Le 01 avril 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
En 2009, Donald Trump voulait lutter contre le réchauffement.
En 2009, Donald Trump voulait lutter contre le réchauffement.
New York Times

Le président américain change radicalement de discours. Et il s’en explique dans une page de publicité, publiée par le New York Times.

 

Le locataire de la Maison blanche n’en finit pas de ‘disrupter’. Après des années de climato-scepticisme avéré, Donald Trump donne enfin raison aux scientifiques du climat. Une fois n’est pas coutume, le président milliardaire n’a pas réservé la primeur de sa conversion à ses followers mais aux lecteurs du New York Times. C’est dans ce quotidien, encore honni il y a quelques jours, que le magnat de l’immobilier s’est offert une pleine page de publicité pour faire amende honorable.

un défi pour les Etats-Unis

Frappée d’un imposant soleil noir, la page trumpienne annonce que le gouvernement fédéral pourrait prochainement proposer au congrès des Etats-Unis un projet de loi pour renforcer la lutte contre le changement climatique. «Le réchauffement est un défi que les Etats-Unis et le monde doivent immédiatement relever», assène le successeur de Barack Obama.

Cette réponse aux Green New Deals des parlementaires démocrates «permettra de développer les nouvelles technologies qui assureront notre croissance économiques, créera de nouveaux emplois et accroîtra notre sécurité d’approvisionnement en énergie tout en réduisant les émissions dangereuses qui mettent le monde en danger».

conséquences catastrophiques

Donald Trump prie par avance les sénateurs et les représentants –qui n’en reviendront pas de si tôt–de ne pas «remettre à plus tard la sauvegarde de notre terre. Si nous ne parvenons pas à agir, la science nous annonce, et de façon irréfutable, des conséquences catastrophiques et irréversibles, tant pour l’Humanité que pour notre planète. »

Bien sûr, cette dépêche est fausse. Enfin, presque fausse. Le 6 décembre 2009, Donald Trump a bien acheté une page de publicité dans le New York Times pour soutenir les efforts déployés par l’administration Obama afin d’obtenir un accord sur le climat à Copenhague. Toutes les citations reproduites ici sont signées de Donald Trump.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus