Trop de mâles chez les croco d’Amérique centrale

Le 09 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les crocodiles du Costa Rica vont-ils disparaître ? Actuellement, les Crocodylus acutus (crocodiles américains) mâles surpassent en nombre les femelles, selon une étude du biologiste Juan Rafael Bolaños (publiée en partie dans la Nacion du 7 août).

Sur 74 reptiles capturés dans une douzaine de fleuves de la zone Pacifique nord du pays, le rapport est de 5 mâles pour 1 femelle. Chiffre exorbitant lorsque l’on sait qu’il devrait être de 3 femelles pour 1 mâle. Dans l’hypothèse où cette tendance se confirmerait, la population crocodile pourrait disparaître d’ici 20 ans. « Par disparition, il ne faut pas comprendre l’éradication totale, relativise Juan Rafael Bolaños, mais un nombre réduit à un dixième de la population actuelle ».

Ce déséquilibre entre gentes masculine et féminine est lié à la température d’incubation des œufs. Au-delà de 32 degrés celsius, naissent des mâles. A 28 degrés, des femelles. Or ce sont les nids de crocodiles qui régulent la température interne. Les œufs situés en haut et au milieu du nid sont plus chauds que ceux placés en bas et à sur les bords extérieurs. Cette répartition maintient une certaine égalité des sexes. Mais à cause du réchauffement climatique, la température ambiante est de plus en plus élevée.

Le biologiste costaricien analyse actuellement ses données dans le but de confirmer ses chiffres. Il publiera ses conclusions définitives en 2011.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus