Trop d’OGM perturberait le commerce international

Le 09 septembre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
D’ici 2015, le nombre de substances actives génétiquement modifiées commercialisées devrait être multiplié par 4, passant d’environ 30 à plus de 120, estime le Corps commun de recherche de la commission européenne (CCR) dans un rapport intitulé «Le gisement mondial des nouveaux OGM: implications de l’approbation asynchrone pour le commerce international». D’après les auteurs de ce document, le nombre croissant d’OGM mis sur le marché causera des perturbations dans les échanges en raison des décalages dans le temps de leur approbation.

Ce rapport intervient par ailleurs au moment où Bruxelles redoute une pénurie dans l’approvisionnement de soja dans l’Union européenne à cause du blocage depuis cet été de plusieurs cargaisons de soja américain contenant des traces de maïs OGM non autorisé. Pour débloquer la situation, la Commission européenne a donc demandé aux Etats membres d’autoriser le maïs OGM concerné, qui a reçu des avis favorables de l’autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa), a su l’AFP.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus