Trois quarts des sols mondiaux dans un état dégradé

Le 22 juin 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le désert avance
Le désert avance
VLDT

La dégradation des sols atteint un niveau inquiétant au niveau mondial, avec 75% de terres touchées à travers le monde, particulièrement en Afrique et en Asie, selon l’Atlas mondial de la désertification publié jeudi 21 juin par le Centre commun de recherche de l’Union européenne. L’Europe n’est pas épargnée.

Du fait de la croissance démographique et de l’occidentalisation des modes de consommation, la pression sur les sols ne cesse de s’accroître. Selon l’Atlas mondial de la désertification publié jeudi 21 juin, 75% des terres émergées mondiales sont déjà dégradées. Au rythme actuel, ce taux pourrait atteindre 90% en 2050.

C’est en Afrique et en Asie que la dégradation des sols progresse le plus vite. Selon le Centre commun de recherche de l’UE (JRC), la situation pourrait engendrer le déplacement de 700 millions de personnes en trente ans, du fait de l’appauvrissement des sols.

13 pays européens touchés par la désertification

L’Europe n’est pas épargnée par ce phénomène. Bulgarie, Croatie, Chypre, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Malte, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Espagne font déjà face à la désertification, pour une surface équivalant à 8% du continent. .

Selon la Commission européenne, «la dégradation des sols et le changement climatique pourraient entraîner une baisse d’environ 10% de la productivité agricole d’ici à 2050». Un taux calculé au niveau mondial, mais qui cache de fortes disparités d’une zone à l’autre: la baisse des rendements pourrait être de moitié en Inde, en Chine et en Afrique subsaharienne, avec de redoutables conséquences géopolitiques en perspective.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus